Silver Silk & Beads in Savannah Georgia

Sterling silver jewelry, handmade beaded jewelry, and accessories

http://datasprint.eu/fr/service-saisie-de-donnees/



entendement par le cheminement initiatique, il est du devoir de tout Maître Maçon de rentrer dans une dynamique de transmission de la connaissance et de son expérience pour accomplir sa mission de rayonnement autour de lui, afin que la construction de l'édifice puisse se réaliser.

Si recevoir peut être un réflexe quasi automatique chez tout être humain, donner, savoir donner est une démarche, un élan, un acte qui s'ac­quiert au fur et à mesure de la progression initiatique. Demander de rece­voir constitue déjà une forme d'engagement moral qui implique de s'efforcer de perpétuer à son tour, le moment venu, la longue chaîne des fils et filles de la Lumière.

L'expérience initiatique est ainsi l'image de ce que devrait être la vie de chacun : un moment dans un cycle sans fin, défiant la mort par une chaîne de fraternité et de transmission entre les êtres ; une évolution constante de l'humanité à travers la progression, l'évolution individuelle et la transmis­sion de la connaissance, par ces « petits » maillons que sont les maçons, « petits », mais maillons porteurs qui se positionnent par leur idéal dans une bonne gestion pour accompagner la marche l'univers. C'est en cela que chacun fait perdurer la chaîne de transmission, dont il est un maillon, apportant sa pierre en loge pour progresser.

LE. MAÎTRE. 423 L'homme s'apparente ainsi à un fil conducteur, un relais et un lien avec les autres. Les hommes sont solidaires les uns des autres. Dès son jeune âge, il est en contact avec d'autres qui lui transmettent un certain nombre de choses : la parole, la connaissance de l'histoire, du monde, du milieu social, etc. C'est ainsi que cette transmission fera de chacun un être relais qui, à son tour, devra transmettre à d'autres, aux suivants, etc ..

Par la transmission, !'espèce humaine tente de défier le temps et la mort à travers les générations qui se succèdent, c'est sa manière de vouloir demeurer éternellement sur cette terre. Durant le temps de vie qui lui est imparti, chacun ne cesse d'apprendre des autres pour se perfectionner, puis transmettre. Ainsi, lorsqu'il aura disparu, d'autres perpétueront ce cycle infini et continueront, apportant tous leur pierre, pour œuvrer au perfec­tionnement de l'humanité. On peut considérer là que l'humanité est en partie responsable de sa destinée qu'elle se sent le devoir de transmettre tout au long de son existence.

Compte tenu du peu de temps que l'être humain a à passer sur terre, il peut penser que l'essentiel est dans ce qu'il va apprendre mais surtout toujours aussi dans ce qu'il va savoir transmettre; c'est ce qui permettra à chacun de perdurer en se projetant dans !'avenir.

On peut accumuler des richesses et des titres prestigieux, à quoi cela sert+il lorsqu'on est passé à l'Orient Éternel ? Ce qui va réellement perdu­rer, c'est ce qu'on aura réussi à transmettre : des valeurs, une connaissance, une éthique, une philosophie de la vie, un exemple de comportement, des fruits que moissonnera la génération suivante. Transmettre, c'est également améliorer, perfectionner redonner ce que l'on a reçu, enrichi de ce que l'on est devenu. C'est comme marquer de son empreinte un héritage. L'homme doué de raison a la capacité de réfléchir, d'analyser, de discerner.

Seuls les intégristes voudraient que rien ne bouge, que le monde reste figé dans des valeurs, des coutumes, voire des erreurs ou impasses. L'homme vrai, ouvert et éclairé est un agent d'évolution pour qui la trans­mission est un outil de base, puisque tout part de ce qui a été reçu et appris.

En cela, la franc-maçonnerie est comparable à une ruche laborieuse, mais aussi à un orchestre où chacun essaye de jouer sa partition sans faire de fausses notes, où chacun à sa place, s'efforce de former un tout, un collectif qui œuvre en concorde et en harmonie sous la baguette, ou plutôt le maillet de son chef d'orchestre qui est le Vénérable en chaire. 424 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE Les outils de la transmission

C'est essentiellement le rituel qui permet ainsi de faire vivre cette tradi­tion. C'est d'ailleurs ce même rituel qui participe et finalement organise la création de la loge. Il instaure un ordre qui permet de dépasser !'espace et le temps. Il est porteur d'un langage qui met en relation avec le sacré. Il est toujours le même, devant être transmis avec sérieux et rigueur, ce qui ne signifie pas rigidité ; c'est un guide que chacun peut animer. Il est porté et vécu par les membres de la loge qui occupent chacun une fonction diffé­rente. Les ouvriers se lèvent et se remplacent annuellement ce qui évite la sclérose personnalisée. Nous avons reçu l'initiation et !' enseignement initiatique, nous avons le devoir de catalyser et d'accroître l'étincelle initiatique, de transmettre l'en­seignement reçu, de mettre en place à travers le temps et !'espace les diffé­rents rituels pour soi-même et les autres, afin d'assurer la pérennité de !'Ordre maçonnique par ses moyens de transmission. La cérémonie d'ini­tiation n'est qu'un commencement.

L'élément fondamental de la transmission est l'incorporation à la chaîne initiatique dans laquelle chacun a son rôle à tenir pour assurer la poursuite de l' œuvre. On peut considérer qu'elle est comparable à un éveil progressif de la conscience. En effet, grâce à la transmission, par le ratta­chement à une organisation traditionnelle d'une influence spirituelle donnant à l'être l'illumination, celle-ci permet d'ordonner et de développer les possibilités portées en soi. Cette initiation virtuelle ne deviendra réelle ou effective, que par l'in­fluence spirituelle transmise au moment de l'initiation et par le dévelop­pement de ce germe.

Cette transmission s'effectue par la parole ; il s'agit avant tout d'une transmission orale. Sans le rituel, la franc-maçonnerie serait un simple club, une association de personnes conviviales qui ont plaisir à se retrouver deux fois par mois. Le rituel est par essence, le support, le véhicule de la transmission et par extension un lien et un ciment qui unissent les francs-maçons entre eux.

Le fait que les ouvriers se lèvent et se remplacent est un point fort de la transmission des fonctions et de la vitalité de fonctionnement d'une loge.

Chacun ne peut progresser dans sa quête initiatique que si la transmis­ sion a été réalisée dans une loge régulièrement formée, par des travaux rituellement ouverts. Le Vénérable Maître qui confère l'initiation, aidé de ses officiers, a bien véritablement une fonction de transmission. Il n'agit pas en tant qu'individu, en son propre nom, mais il remplit une fonction de catalyseur d'une force qui le dépasse.

LE MAÎTRE 425 Le devoir de transmission du Maître Maçon Vivre c'est transmettre. Cette formulation résume bien le devoir du maçon. On peut faire une différence entre le transmetteur et l'initiateur. Chaque franc-maçon va subir une ou plusieurs cérémonies qui intègrent dans son enseignement l'idée de mort et de renaissance, ce qui implique le passage d'un plan à un autre.

On peut considérer que transmettre est l'essence même de la vie. Transmettre la chaîne initiatique est le triple idéal de Vérité, de Beauté et l'Amour, sur lequel Pythagore fonda sa doctrine d'harmonie. Il est du devoir maçonnique de ne pas garder égoïstement ce que l'on a reçu, mais de le faire partager avec ceux qui sont aptes à le recevoir. Refuser de transmettre ce qui a été reçu est une forme d'égoïsme. Amélie Gédalge, cheville ouvrière du début de la Fédération Française Droit Humain disait si justement :

Il faut créer un Altruisme intellectuel avec lequel nous aurons la force de combattre et de vaincre l'égoïsme, l'intérêt personnel, ce véritable et terrible microbe mental qui menace toujours d'infecter l'humanité ; Oui, la vie existe pour la collectivité et malheur à celui qui méconnaissait les lois naturelles ; semblable à une feuille d'arbre qui, voulant s'isoler et s'approprier une part de sève, couperait les vaisseaux lui permettant de participer à la circulation géné­rale ; semblable à cette feuille qui tomberait bientôt desséchée, l'égoïste ne peut vivre dans l'univers et la grande loi de causalité dont nul ne peut éviter les effets, détruit celui qui refuse d'aider ses frères.

Ainsi se prouve la nécessité vitale de !'Égalité, de la fraternité, de la solida­rité75.

D'où le devoir de tout maçon de transmettre dans les règles requises les rites et symboles de la tradition maçonnique avec tout ce qu'elle comporte de dynamique, dans l'aspect de ses diverses facettes, permettant de s'enri­chir de la diversité de tous.

Le mot tradition a un sens ambivalent il signifie action de livrer et de transmettre. (Voir pp. 55 et 56).

Notre vie est action, notre mission et le cours de notre existence doivent être transmission. La transmission de ces valeurs restera toujours du domaine de l'engagement individuel. 75. Gedalge Amélie, Réflexions à propos de son initiation à la Loge Mixte N°1 in bulletin mensuel de la Franc-maçonnerie mixte N°7, juillet-août 1907.

426 LA SYMBOLIQUE. MAÇONNIQUE. DU TROISIÈME. MILLÉNAIRE. 26 Le tableau de loge - Au premier grade l'apprenti sous la voûte d'azur découvre que le travail initiatique est effectué dans le sens de l'action sur soi-même. Au deuxième grade du R.E.A.A., le compagnon découvre le rouge de la connaissance et l'utilisation des outils, guidé par l'étoile flamboyante. Au troisième il en va tout autrement. Le noir et le thème de la disparition, de la mort, dominent, invitant à la méditation. Chaque être se manifeste sans voile, libéré de toutes entraves terrestres. Lors de l'élévation, il y a un drap noir avec une croix latine blanche sur le cercueil. Elle rappelle la dimension de l'homme dans les quatre directions de l'espace. Le noir et le blanc ne sont pas, à proprement parler, des couleurs. Le blanc est la synthèse de toutes les couleurs qui sont réfléchies, ou alors que le noir résulte de l'absorption de toutes les couleurs, et est ainsi diffusées une absence de couleurs. Le récipiendaire passe de l'équerre au compas en traversant par le centre de la croix. Sa progression spirituelle lui permet de dominer la matière. Le tableau de loge du grade qui est différent de celui de la cérémonie d'élévation récapitule les principaux symboles du grade ainsi on peut réper­torier :

-un cercueil -des emblèmes de la mort : tibias entrecroisés, crâne -équerre à la tête du cercueil à l'occident -compas au pied du cercueil à l'orient -le symbole de la planche à tracer -un monticule surmonté d'une branche d'acacia rappelant la tombe d'Hiram -des larmes d'argent (parfois) -la houppe dentelée (frise bordant le tapis) Les couleurs du tapis de loge sont le noir et le blanc, seul l'acacia avec sa branche verte et jaune apporte une tonalité de lumière. L'équerre et le compas ne sont plus entrelacés, mais l'équerre est placée à la tête du maître à l'occident et le compas au pied du cercueil à l'orient ce qui signifie que tout maître se situe entre l'équerre et le compas, c'est-à-dire, précise René Guénon, au lieu même où s'inscrit l'étoile flamboyante et qui est proprement L'invariable milieu qui correspond à la chambre du milieu des maîtres maçons, point où se manifeste !'Activité du Ciel 76.

76. Guénon René, Le Roi du Monde, op. cit., p. 31. LE MAÎTRE 427 Chapitre VIII Les offices et les officiers CHAPITRE VIII LES OFFICES ET LES OFFICIERS 1 Les offices et les officiers

D'après les premiers documents maçonniques connus existants, il semble que les loges, encore imprégnées des règles et coutumes de la franc­maçonnerie opérative, aient été dirigées seulement par un maître, assisté d'un, puis de deux surveillants.



En France, à partir de 1735, la direction d'une loge limitée alors à trois membres, va être progressivement complétée. Dès 1736, on relève dans la loge Coustos de Villeroy, du Grand Orient de France, qu'officient un Secrétaire et un Trésorier. On peut les considérer comme véritablement insta!fés. Petit à petit va s'organiser une structure de fonctionnement qui, dans les loges du Rite Français, deviendra à peu près définitive vers 1756. Elle se rapproche de celle des loges actuelles, sans en avoir exactement toutes les implications. Dans l'usage des Moderns, c'est-à-dire au Rite Français, l'officier qui circule dans la loge devient le Maître des cérémonies, l'Orateur supplée le Maître de la loge pour les discours de réception et un Expert veille au bon ordonnancement du rituel. En 1740, dans les loges françaises, un ou deux Frères Couvreurs assurent la sécurité du temple, soit extérieurement, soit intérieurement sous l'appellation ancienne de Frère Terrible.

Chez les Antients, on trouve deux Diacres remplissant des fonctions de guide d'intendance et de circulation dans la loge. Leurs offices ayant été supprimés au R.E.A.A., ils furent remplacés par l'Expert et le Maître des Cérémonies (en réalité deux Experts; dans la pratique, le second Expert n'a plus qu'une fonction de remplacement du premier, en cas d'absence). Chez les Modernes, Au Rite Français on peut considérer que le premier et le second Expert remplissent les fonctions équivalences de celles des Diacres.

Dix officiers assurent le fonctionnement d'une loge lors des travaux. Sept de ces officiers ont une fonction immobile opérant à partir d'un emplacement désigné sous le nom de plateau, matérialisé par un plateau, parfois en forme de triangle.

432 LA SYMBOLIQUE. MAÇONNIQUE. DU TROISIÈME. MILLÉNAIRE. On peut s'interroger sur la définition de ce mot plateau. Ce terme amène à concevoir la loge sous son aspect de géographie sacrée. Dans la nature on définit un plateau comme une portion de terrain relativement plane mais élevée par rapport aux régions avoisinantes qu'elle domine. Dans le cadre d'une assimilation symbolique on peut penser que ces offi­ciers dans l'exercice de leur fonction peuvent avoir une vision plus large, plus dépouillée de considérations profanes, pour inciter les assistants à se tourner vers une lumière plus haute, dont les officiers seraient les modestes paliers d'accès.

A l'origine ce terme d' « officier » est probablement issu des loges militaires. Aujourd'hui son emploi pourrait paraître désuet et teinté d'au­toritarisme, cependant l'étymologie ojficium du mot office nous apprend qu'il s'agit d'actes ou d'opérations obéissant à certains rites. C'est pourquoi l'usage du terme officiant, plutôt qu'officier, semblerait davantage appro­prié. Le mot latin signifie aussi : devoir, obligation morale avec une conscience aigue de ce devoir et de cette obligation. Le sens dans sa saisie de données offshore pléni­tude étant étendu à la notion de service rendu en étant mis en charge d'une fonction 1• Ces qualités réclament de tout officier élu, la pleine acceptation de l'office confié, autant que des attentions et dévouement qu'il requiert.

1. Furetière Antoine, Dictionnaire universel, Éditions le Roberc, 1978, reprint de l'édi­tion de la Haye de 1690, t. li E-0. LES OFFICES ET LES OFFICIERS 433 Planche l4 -Tableau d'officiers d'une loge en l 765. 434 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE Ces considérations permettent de mieux comprendre la valeur de la fonction d'un office et l'importance de l'attitude souhaitée pour qu'elle soit pleinement exercée dans l'esprit autant que dans les formes requises. Les officiers ont aussi la charge de transmettre, dans le respect des principes généraux de !'Ordre, afin de préparer les générations suivantes à prendre la relève du fonctionnement de la loge.

Il est à noter que l'on ne dit pas les officiers se lèvent et se remplAcent mais les ouvriers, ce qui relativise l'importance excessive qui pourrait être accor­dée à ce terme. Dans chaque loge des élections annuelles ont lieu qui dési­gnent un nouveau collège d'officiers, c'est alors que ces officiers, qui sont aussi des ouvriers, se lèvent et se remplacent. Cette succession de transmis­sion d'offices permet à de nouveaux maîtres, ou à défaut parfois, à des compagnons (en cas de nombre insuffisant des maîtres ) d'être élus pour quelques offices. Ils deviennent à leur tour actifs au service de la loge.

Le mot ouvrier demande aussi à être défini. Selon le dictionnaire de Furetière un ouvrier est un artisan qui œuvre, qui travaille à quelque ouvrage. Au XVIIe siècle on disait de quelqu'un c'est un ouvrier pour désigner une personne alerte et adroite dans la réalisation d'une œuvre. Cette définition est à retenir puisque l'on parle bien d'édifier un temple. Ces qualités requises d'artisan habile sont également très importantes pour le bon accomplisse­ment d'une fonction en loge. Le travail des officiers de loge s'inscrit dans une chaîne ininterrompue où les plus anciens se lèvent pour laisser la place à de plus jeunes, qui assurent ainsi la pérennité de l' œuvre. Les ouvriers se lèvent et se remplacent en toute simplicité dans la volonté fraternelle d'un labeur partagé et en assurent la continuité. C'est un éternel mouvement cyclique, dont la bonne observance maintient l'édification harmonieuse de l'édifice, vivifiée par la pratique du rite et la méditation des symboles. La phrase les ouvriers se lèvent et se remplAcent est caractérisée à la fois par une notion de force et de faiblesse :

Force parce que la loge est constituée des dix officiants qui ont pris conscience de la valeur initiatique de leur charge et de leur devoir de trans­ Faiblesse car l'absence d'un officier lors d'une tenue doit être comblée par la présence active d'un suppléant.

Chaque Maître prend petit à petit conscience de la relativité de son temps d'affectation pratique à tel ou tel poste, des caractères éphémères et transitoires de la charge qui lui est confiée. Il apportera ainsi à sa loge le meilleur de lui-même à travers son attention, son style, ses capacités et les différentes facettes de sa personnalité. C'est par cet échange permanent, ce perpétuel donner et recevoir que les officiers se lèvent et se remplAcent, sans heurt, en harmonie, oeuvrant pour l'ensemble de la loge.

Cette harmonie et l'ordonnancement de chacun dans le groupe est particulièrement remarquable lors de la tenue annuelle de loge d'installa­tion d'un collège d'officiers. Ainsi au cours de cette cérémonie, aucun des

LES OFFICES ET LES OFFICIERS

plateaux ne reste inoccupé. L'officier qui succède au précédent, dès qu'il a prêté le serment afférant à son office, est aussitôt installé à son poste et immédiatement décoré des insignes de sa charge. La fonction est essentielle, la personne s'efface au point que, lorsqu'elle a revêtu les insignes de son office, elle est désignée par le titre de sa fonction et en général, son nom propre n'est plus utilisé durant le temps des travaux. Se lever, se remplacer, c'est accepter de participer au mouvement de la vie, c'est éviter toute fixa­tion, toute cristallisation contraire à son évolution.

La loge est un corps vivant où la fonction de chacun est indispensable pour la bonne coordination du déroulement des travaux. La vocation de la franc-maçonnerie, entre autres choses, est de transmettre à travers le temps, aux générations, des éléments traditionnels de la connaissance, pour qu'ils contribuent au progrès et à l'amélioration de l'humanité en général, autant qu'à l'élévation, si possible jusqu'au sacré, de leurs frères et d'eux- mêmes en particulier. Par sacré, on peut entendre, ce qui appartient à un domaine séparé, relié, par essence in fine à un Principe. La franc- maçonnerie, c'est aussi et surtout une Fraternité initiatique où la progression de chacun est liée à la progression de tous, où la réussite de l' œuvre ne peut être le fait d'une personne isolée.

Lorsque cet état d'esprit n'est pas réellement vécu en loge, le groupe est comme frappé de maladie. Il s'agit soit d'anémie, ce qui se traduit par une diminution d'énergie, un essoufflement et ou une sensation de fatigue générale, faute d'un nombre suffisant de maçons, soit de sclérose, ce qui se caractérise pour l'atelier par la perte de sa faculté d'adaptation, de dévelop­pement et d'évolution. On peut voir parfois des ouvriers rivés à leur plateau, s'imaginant être devenus indispensables, quasiment changés en statues de sel, de peur de laisser leur place à la génération montante. Ce barrage fait au devoir de transmission naturelle, peut générer le pire et affec­ter la loge d'une troisième maladie, l'hémorragie vers un autre atelier. Cela va parfois jusqu'à l'abandon définitif de la fréquentation des loges, voire jusqu'à la démission de certains.

Remplir un office c'est aussi savoir en transmettre les attributs à ceux qui suivent. La vie est un perpétuel mouvement, rien n'est statique. C'est une leçon initiatique que de savoir s' effacer. Il appartient aux maîtres qui se lèvent pour passer le flambeau d'effectuer une véritable transmission à ceux qui leur succèdent en leur expliquant le fonctionnement de la charge à remplir.

Chaque fonction doit aussi être envisagée sous l'aspect d'une charge à acquitter, au sens de poids à porter. Le terme même provient des rituels. En effet, toute fonction est un devoir, dû à l'atelier par chaque Maître, lequel doit s'efforcer de transmettre au mieux l'enseignement de la tradition, des rites et des symboles aux plus jeunes, indépendamment de son degré de réalisation personnelle. Toute fonction requiert des qualités d'exécution et d'attention soutenues; aucune n'est aisée à remplir; l'expérience ne s' ac­quiert que par la pratique avec le temps, le travail personnel et l'assiduité. v 436 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE

Une loge est reconnue juste et parfaite quel que soit le rite pratiqué, lorsque trois officiers la dirigent, que cinq l'éclairent et que sept la rendent juste et parfaite. Il faut nécessairement ce nombre minimum pour qu'elle puisse fonctionner en initiant. Les trois officiers qui dirigent la loge sont le Vénérable Maître et les deux Surveillants. Le septénaire des offices se complète par les deux fonctions de Trésorier et d'Hospitalier. En 1745, dans Le Sceau rompu, un collège est ainsi défini : Le Vénérable, qui dans chaque Loge représente le Grand Maître, deux Surveillant, premier et second, un Orateur, un Secrétaire et un Trésorier 2.

Si l'on situe la loge selon une notion de géographie sacrée, on peut tracer un certain nombre de figures géométriques dont les tracés d'influence se croisent et se complètent. Ainsi, pour assurer la permanence de !' œuvre, le triangle Vénérable Maître, Orateur et Secrétaire, siège à l'Orient pour éclairer le chantier. C'est !'Expert et le Maître des Cérémonies, reliés au Vénérable Maître, qui assurent la beauté et le mouvement. Ils assurent l'harmonie du rituel par sa mise en action, permettant à chacun d'avoir accès à la dimension du sacré. Pour assurer les tâches matérielles, considé­rées partout et toujours comme élémentaires, le triangle Vénérable Maître, Trésorier et Hospitalier assure l'assise matérielle et financière de la loge. Ces tâches sont considérées comme contingentes et subalternes parce qu'elles obligent à la manipulation des métaux, considérés symboliquement comme tels, même sous forme de papiers billets. Satisfaire à ces obligations maté­rielles est cependant indispensable même dans une société initiatique, car !'élévation des pensées a besoin de prendre assise sur un minimum de maté­rialité, ne serait-ce qu'en raison des incontournables conditions de !' exis­tence corporelle.

2 Emplacement des offices au R.E.A.A

Au Rite Écossais Ancien et Accepté, on relève la particularité de la place des Surveillants : Le 1er Surveillant est placé au nord-ouest, alors que le 2nd Surveillant est situé au milieu de la colonne du midi, faisant face aux apprentis. L'Expert est au pied de l'Orient, en tête de la colonne du nord, sur un siège séparé, en avant du plateau de !'Hospitalier et le Maître des Cérémonies lui fait face, en tête de la colonne du midi, sur un siège séparé, en avant du plateau de Trésorier. Les Maîtres Maçons se placent à leur choix sur l'une et l'autre colonne, alors que les apprentis prennent place sur la colonne du nord et les compa­gnons sur celle du midi, soit devant, soit derrière selon les usages des loges et des obédiences (Voir planche 15).

2. Le Sceau rompu, 1745, Réimp. Les Rouyar, 1974, p.25. LES OFFICES ET LES OFFICIERS 437 ORATEUR 'E X TRÉSORIER HOSPITALIER EXPERT M• des CÉREMONIES N Il) s D "' ... .... ,.;j :ii!:::3 c: 0 Lu r:c tl.l a. a. a. q: 0 ::e u Q J.il OO u Colonne du Nord Colonne du Midi COUVREUR PREMIER SURVEILLANT Planche i 5 -Disposition des fonctions dans une loge au R.E.A.A. 438 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE

3 Emplacements des officiers au Rite Français

Au Rite Français, chaque Surveillant est en tête de la colonne dont il a la direction. Le 1er Surveillant est placé au sud-ouest, alors que le 2nd Surveillant est au nord-ouest.

A l'inverse du Rite Ecossais Ancien et Accepté, L'Expert est au pied de l'Orient, en tête de la colonne du midi, sur un siège séparé, en avant du plateau du Trésorier et le Maître des Cérémonies lui fait face, en tête de la colonne du nord, sur un siège séparé, en avant du plateau de !'Hospitalier.

Les Maîtres Maçons se placent à leur choix sur l'une et l'autre colonne, alors que les apprentis prennent place sur la colonne du nord et les compa­gnons sur celle du midi, soit devant, soit derrière selon les usages des loges et des obédiences (Voir planche 16).

Au Rite Français Moderne (appelé Rétabli), si la disposition des Surveillants est la même que celle citée précédemment, par contre il y a un 1er et un 2°d Expert ainsi qu'un 1er et un 2°d Maître des Cérémonies. Le 1er Expert est assis à proximité du 1er Surveillant au sud-ouest, alors que le 2°d Expert, qui lui fait face pour le seconder, est assis près du Second Surveillant au nord-ouest.

Le 1er Maître des Cérémonies est assis au pied de l'Orient, en tête de la colonne du midi, sur un siège séparé, en avant du plateau du Trésorier et le 2nd Maître des Cérémonies lui fait face, en tête de la colonne du nord, sur un siège séparé, en avant du plateau de !'Hospitalier. (Voir planche 17, p.438).

439 LES OFFICES ET LES OFFICIERS EXPERT TRÉSORIER C') N ... 0 s ... iiIll ):.cc C)Q, Q, 0 2: Cl) Colonne du Nord Colonne du Midi COUVREUR SECOND PREMIER SURVEILLANT SURVEILLANT 0 Planche t 6 -Disposition des fonctions dans une loge au Rite Français. 440 LA SYMBOLIQUE. MAÇONNIQUE. DU TROISIÈME. MILLÉNAIRE. Planche • 7 -Disposition des foncdons dans une loge au Rite Français Moderne ou Rétabli. LES OFFICES ET LES OFFICIERS 4 Le Vénérable Maître

Le Vénérable Maître remplit la fonction de président de la loge, élu par les maîtres maçons de celle-ci qui le connaissent et lui accordent leur confiance.

Sa fonction correspond à celle d'un chef d'orchestre qui doit s'efforcer d'harmoniser tous les aspects de la dualité de sa loge en conciliant les oppositions nécessaires et fécondes qui peuvent s'y manifester. Dans un code maçonnique de 1779 3, les qualités essentielles d'un Vénérable Maître sont ainsi définies :

Le Vénérable Maître est le Chef et l'organe de la Loge, dont il convoque et préside les assemblées ; il la gouverne pendant trois ans conjointement avec ses officiers, qui sont éligibles tous les ans. Cette charge étant une des plus importantes de !'Ordre maçonnique, ne doit être confiée, qu â des Frères d'un mérite reconnu, d'un zèle bien éprouvé, et qui joignent à un esprit ferme et éclairé toute la douceur du caractère, nécessaire à des fonctions aussi essentielles. Il doit s'efforcer de maintenir entre tous un esprit de tolérance, sans pour autant faire preuve de laxisme, et établir un sentiment de respect pour les aspirations de chacun; il se doit d'être un modèle de comportement.

Le Vénérable siège à !'orient, en pleine lumière, sous le delta lumineux, entre le soleil et la lune. Il remplit la fonction du Roi Salomon, ayant le maillet pour attribut de son pouvoir temporel et !'épée flamboyante pour attribut de son autorité spirituelle. Parmi les nombreuses tâches qui sont dévolues au Vénérable Maître, citons les plus importantes :

Il convoque la loge et en préside toutes les séances. En cas de partage des votes, sa voix est prépondérante. Il dépouille la correspondance destinée à la loge et choisit d'en communiquer ce qui lui paraît important. Par ailleurs il est chargé :

1) d'ouvrir et de fermer les travaux

2) de mettre les propositions sous le maillet ou de les réserver pour être soumises au conseil des maîtres

3. Code maçonnique des loges réunies et rectifiées de France, tel qu'il a été approuvé par les Députés des Directoires de France au Convent national de Lyon en 5778.

442 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE

3) d'initier des profanes aptes à recevoir l'initiation

4) de conférer les grades, jusqu'à celui de maître, inclus

5) de résumer les avis et de requérir les conclusions de !'Orateur

6) de proclamer le résultat des délibérations 7) de signer le tracé des

tenues ainsi que toutes les planches officielles et de régler les suites de la correspondance

8) de vérifier toutes les pièces de comptabilité et d'ordonnancer toutes les dépenses autorisées par la loge

9) d'arbitrer des délibérations sur tous les sujets qui peuvent intéresser la loge en particulier, ou sur les vœux à émettre dans l'intérêt de !'Ordre, en général,

1 O) d'exercer le pouvoir disciplinaire dans la mesure déterminée par les règlements.

En cas d'absence ou d'empêchement, le Vénérable Maître est remplacé dans ses diverses fonctions, exceptée celle d'initier, par le Premier Surveillant ou à défaut, par le Second, ou par !'Expert. En leur absence, la loge peut être présidée par un des anciens Vénérables Maîtres ou par l'un de ses plus anciens maîtres maçons. La fonction de Vénérable Maître est une fonction centrale, car c'est à la fois une fonction de connaissance et de rayonnement qui a pour tâche de veiller à l'exécution du plan et à !'avancement de l' œuvre en chantier, mais c'est surtout une fonction de sagesse et d'équité, qui se réfère à la sagesse du roi Salomon.

Le Vénérable Maître en chaire, véritable Maître d' œuvre détient en ses mains tous les pouvoirs, ce qui implique une très importante responsabi­ lité. Sa fonction est immobile, il n'est amené à se déplacer en loge que dans des conditions exceptionnelles, liées à l'accomplissement du rite. Il serait plus logique que le Vénérable Maître avec ses surveillants ne se déplacent pas pour l'allumage des chandeliers, car dès qu'ils se lèvent ils devraient être remplacés. Cette fonction revient davantage à !'Expert. Il ne suffit pas de disposer d'un pouvoir, encore faut-il savoir l'exercer.

Là réside assurément le réel talent du Vénérable Maître, il doit tout voir, tout savoir, tout contrôler, même s'il délègue. Il est dans sa fonction de guider les frères, de contribuer à leur éveil spirituel sur la voie initiatique, tâche suffisamment importante pour qu'il n'ait pas à s'attarder, le cas échéant, à des problèmes de susceptibilité entre les uns et les autres. Le Vénérable ne peut s'agiter au sein de la manifestation, car il est censé en être le centre, le point fixe autour duquel tout se tend et se coordonne. C'est pourquoi ainsi que ses deux surveillants, il ne se met pas debout à !'ordre dans la loge, pour parler. Ce n'est pas un privilège sur les autres membres de la loge, mais la marque qu'il est censé avec ses surveillants être

LES OFFICES H LES OFFICIERS

continuellement à l'ordre intérieurement. Il porte en sautoir une équerre à branches inégales, dont le rapport de proportion est lié à un secret du métier. Cette équerre représente l'union et la synthèse de la perpendiculaire et du niveau, attributs respectifs cumulés des deux Surveillants.

L'épée, symbole axial, permet en faisant cet appel tourné vers le point le plus haut, de capter le mieux ce qui en provient. Le maillet est un symbole de commandement, de direction qui donne et ponctue le rythme des travaux autant qu'il assure la discipline et coordonne les activités de la loge.

Dans toute voie initiatique la notion de droit est intimement liée à celle de devoir et celle de liberté à celle d'obéissance. L'autorité que détient le Vénérable de ses frères doit lui permettre de faire appliquer et respecter la discipline.

Jupiter, maître des cieux est la planète qui correspond à la fonction de Vénérable, parce qu'elle est le foyer de concentration du rayonnement intellectuel et spirituel. Le Vénérable incarne la Sagesse qui conçoit, le Premier Surveillant la Force qui exécute et achève, le Second Surveillant, la Beauté qui orne l' œuvre.

Bien souvent un Vénérable en chaire quitte sa charge après avoir rempli un mandat de trois ans. De la fonction la plus en vue à !'orient, il occupe ensuite la fonction la moins en vue à l'occident en tant que Couvreur à la fois par son ancienneté et l'expérience acquise qui en fait un gardien du seuil vigilant et efficace, mais aussi pour rappeler que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et que tout Maître Maçon doit être apte à remplir chaque fonction. (C'est une habitude prise par beaucoup de loges au Rite Écossais Ancien et Accepté et au Rite Français).

5 -Le Premier Surveillant Le Premier Surveillant siège à !'occident, en tête de la colonne du nord au Rite Écossais Ancien et Accepté et en tête de la colonne du midi au Rite Français. Il est appelé à seconder directement le Vénérable Maître et à le remplacer en cas d'absence. Il représente Hiram, Roi de Tyr chargé d'amener les maté­ riaux à la construction du Temple de Salomon. Il est aussi chargé de préparer les compagnons à l'élévation à la maîtrise. Sa fonction symbolise la Force qui supporte et achève !'édifice. Le soleil émetteur actif de lumière est symboliquement attribué au Premier Surveillant. 444 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE Les Surveillants ont la direction de leurs colonnes, il suffit d'un coup de maillet pour obtenir la parole. Ils ne peuvent être repris en loge que par le Vénérable Maître en chaire. Le Premier Surveillant remplace de droit le Vénérable maître en son absence.

Bazot4 précise que le Vénérable Maître et les Surveillants seuls parlent restant assis devant leur plateau.

Les Surveillants ont la direction de leur colonne. Lors des travaux de loge, chaque Surveillant réglemente la prise de parole, en signalant tour à tour au Vénérable Maître les assistants désireux de s'exprimer, le Premier Surveillant pour la colonne du midi et le Second Surveillant pour la colonne du nord. Ils obtiennent la parole pour eux-mêmes, de préférence avant tout autre membre qui l'aurait déjà demandée, !'Orateur excepté. Ils transmettent à leur colonne respective les annonces du Vénérable et y main­tiennent l'ordre et le silence; ils peuvent retirer la parole aux frères qui la prendraient sans l'avoir obtenue selon la règle. Ils ne peuvent être repris en loge que par le Vénérable.

Le Premier Surveillant est donc le deuxième pôle de direction de l'ate­ lier avec la charge très importante de l'instruction des compagnons. Il est appelé à les inciter au travail et à approfondir avec eux les arcanes de la tradition sous ses multiples aspects, sans perdre de vue l'unité qui la sous­tend.

Le Premier Surveillant continue à mettre sur la voie le compagnon en lui donnant la deuxième lettre après avoir reçu la première. Il s'emploiera à exhorter l'ensemble des maçons au travail dans cette sorte de ruche que représente la loge. Il fait fonction de directeur du travail maçonnique sous le contrôle du Vénérable Maître qui en est !'ordonnateur. Discipline et rigueur caractérisent l'office du Premier Surveillant. Elles peuvent se traduire parfois par une bienveillante, mais néanmoins ferme rigueur, qui préparera le compagnon à la maîtrise.

Le Premier Surveillant porte en sautoir le niveau qui ne peut être hori­ zontal que si la perpendiculaire est en équilibre, c'est la recherche du juste milieu qui ouvre l'accès à la chambre du milieu et à l'U ni té. L'enseignement dispensé par le Premier Surveillant est une parcelle de connaissance qui donne force de conception à l' œuvre. Le bijou du Premier Surveillant se trouve sous le signe conjoint de la perpendiculaire, attribut du Second Surveillant et de l'équerre attribuée au Vénérable. Cette conjonction donne naissance à un troisième symbole, le niveau, dans lequel est inclus le delta grâce à la base. Par cette constatation on peut penser que l'apprenti, par introspection, est invité à répondre à la question qui suis-je ?, alors que le compagnon, à l'aide du niveau, se trouve amené à se demander où suis-je ? et où vais-je ? 4. Bazot, Franc-Maçon et Guide des Officiers de Loge, Paris, 1845, p. 26.

LE.S OFFICES E.T LE.S OFFICIERS

Selon les usages la fonction d'instructeur du Premier Surveillant se distingue par des réunions d'instruction en dehors des travaux de loge, au minimum mensuelles ou avant chaque tenue dans le temple. Ainsi, le Premier Surveillant peut suivre attentivement les progrès accomplis par chaque compagnon ; il les encourage à un travail régulier et à visiter d'autres ateliers pour découvrir d'autres rites et d'autres manières de travailler. Il doit veiller à ce que les compagnons visitent plusieurs ateliers de leur obédience, ou de puissances maçonniques amies, pendant leur période de probation, afin d'élargir leurs connaissances qui seront indis­ pensables pour aller plus loin.

6 Le Second Surveillant

Le Second Surveillant siège à son plateau généralement au milieu de la colonne du midi, au Rite Écossais Ancien et Accepté, face au tableau de loge, au fil à plomb tombant du centre de la voûte étoilée, c'est-à-dire de l'étoile polaire sur le centre du tableau. Il fait face aux apprentis. (Quand le temple ne le permet pas, il siège parfois à l'extrémité de la colonne du midi, à l'occident).

flg.1 1 8-Bijou du Second Surveillant. Au Rite Français le Second Surveillant siège au nord-ouest devant la colonne du nord qu'il dirige. Quel que soit son emplacement, il ferme le triangle de direction de la loge. Il est celui qui veille sur ... , qui a soin de... Son action consiste à rester volontairement éveillé pendant le temps habituellement consacré au sommeil si besoin est, mais aussi d'être un éveilleur de ceux qui pourraient sommeiller sur les colonnes. Il incite au travail, tel le maître Janus d' Axël : il n'instruit pas, il éveille 5 . Le Second Surveillant occupe la place du maître d' œuvre Hiram Abi, chargé de la direction des travaux du Temple. La lune, symbole passif de la lumière réfléchie, est attribuée à cet officier.

Le Second Surveillant porte en sautoir la perpendiculaire, symbole actif de la recherche en soi dans les profondeurs du silence, de !'équilibre et de la voie droite. Il remplit une fonction d'accueil et d'ouverture comme 5. Villiers de l'Isle-Adam, Axë,.Paris Éd. Le Courrier du Livre, 1969, p.195. 446 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE

d'éducation, pour les apprentis. Il est chargé de leur éveil. Sa fonction d'éveilleur et d'instructeur est fondamentale. Elle devrait être celle d'un transmetteur de la Tradition, d'un véritable pédagogue, car c'est lui qui, véritablement va former les nouveaux maillons qui vont assurer la perpé­tuation et la relève de la loge dans l'esprit qui la caractérise. Cette fonction symbolise la beauté qui orne et harmonise tous les aspects de l'édifice par l'amour. Le fil à plomb guide l'esprit vers son axe intérieur. La perpendi­culaire marque la verticale pour indiquer que le niveau spirituel de la loge doit sans cesse être élevé et maintenu par les soins de celui qui remplit cette fonction.

Selon certains rituels usuels le Second Surveillant observe le soleil à son méridien, appelle les frères de la récréation au travail et les rappelle du travail au repos. La fonction de Second Surveillant doit être remplie avec souplesse, tact et fermeté , sans être rigide avec une rigueur teintée de douceur compréhensive. Vénus, déesse mythologique de la Beauté, corres­pond à la planète qui gouverne le Second Surveillant, Mars et Vénus sont opposés en complémentarité, et si le Premier Surveillant correspond à la Force, le Second correspond à la Beauté, chacun en relation avec son pilier respectif. Il peut être considéré comme ayant un aspect féminin et mater­nel, alors que le Premier Surveillant a davantage une fonction masculine et paternelle. Le Second Surveillant a une fonction d'éveilleur, comme on l'a mentionné, mais aussi de guide, pour permettre aux apprentis de passer de la perpendiculaire au niveau et d'émerger du dédale de leurs contradictions. Ce travail de vigilance est mis en œuvre, surtout lors des réunions d'ins­truction qui permettent à chaque apprenti de s'exprimer librement, contrairement aux temps de travail rituel des travaux de loge. Ainsi, progressivement l'apprenti pourra trouver ses repères dans un monde de symboles dont il ignore tout et qu'il découvrira petit à petit. Le Second Surveillant devra mettre chaque apprenti en garde contre le danger de la compilation livresque qui est stérile, car elle demeure extérieure.

En fait, le travail demandé est celui d'une découverte personnelle progressive, active et difficile de la vérité qui est en soi, par un travail régu­lier et persévérant. L'apprenti devra lentement assimiler les éléments de la tradition maçonnique, les comprendre et les approfondir par un travail méthodique personnel, qui favorisera progressivement l'éveil de sa conscience.

On peut considérer les deux Surveillants comme les assesseurs directs du Vénérable, tous trois portent le maillet, symbole d'un pouvoir reçu et trans­mis, qui leur permet de remplir leur fonction en parfaite coordination et subordination, comme Hiram de Tyr et Hiram Abi obéissant à Salomon.

LES OFFICES ET LES OFFICIERS

1 -L'Orateur Si trois officiers dirigent la loge, cinq l'éclairent. Il s'agit de !'Orateur et du Secrétaire qui siègent à l'Orient auprès du Vénérable, ces deux officiers s'adressent directement à lui sans demander l'autori­sation aux Surveillants, en raison de l'en­droit où ils siègent. Ils se tiennent dans un axe nord-sud, !'Orateur face au nord. Selon Le Forestier, l'office d'Orateur aurait fait son apparition à la création des Flg.1 19-Bijou de !'Orateur loges françaises entre 1725 et 1730, les loges anglaises n'étant composées à cette époque que de cinq officiers : un Président, deux Surveillants, un Secrétaire et un Trésorier 6. Le mot orateur vient du latin orare qui signifie prier, dérivé lui-même d'os, oris, qui signifie bouche. L'orateur est dépositaire du maniement du verbe, celui qui peut imposer silence, méditation et réflexion. Gardien des lois, dans le cadre obédientiel, il fait respecter la Déclaration de principes, la Constitution et les Règlements généraux de son obédience, mais dans un sens plus profond, à un niveau supérieur de !'Ordre maçonnique et de sa filiation traditionnelle, il est le gardien de la Loi, c'est-à-dire que sur un plan initiatique il est le gardien de la tradition maçonnique.

Depuis le XIXe siècle, que ce soit au RE.A.A. ou au R.F., !'Orateur siège à l'Orient, à la gauche du Vénérable Maître, dans l'alignement de la colonne du midi, sous l'astre solaire. Il porte en sautoir soit un livre ouvert portant la mention loi maçonnique, qui correspond à l'origine, aux Tables de la Loi, soit un soleil, comme emblème de sa fonction. Ces deux symboles évoquent la lumière et l'application de la règle de l'Ordre. Cette fonction d'orateur exige la maîtrise de l'éloquence, une bonne faculté de synthèse puisqu'en quelques phrases il doit donner les conclu­ sions d'un travail, enrichi des échanges de points de vue complémentaires apportés par les frères. Il s'agit de dégager ce qui est traditionnel et initia­tique, fruit du travail oral de la loge. L'orateur se doit avant tout à l' objec­tivité la plus attentive, ce qui signifie qu'il ne doit pas uniquement utiliser l'art de persuader (ou rhétorique), mais user davantage de la dialectique qui est une technique de raisonnement indissociable de la rhétorique. L'orateur doit savoir donner une parole d'équilibre, empreinte de sagesse ; il doit se faire le porte-parole de la loge en étant son fidèle reflet et savoir résumer de manière synthétique l'ensemble de ce qui a été exprimé.

6. Le Forestier René, La Franc-maçonnerie templière et occultiste aux XV! If et Xf)f siècles, Tome 1, Ed. La Table d'Emeraude, 1987 pp. 25-48. 448 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE. DU TROISIÈME. MILLÉNAIRE. Au XIXe siècle 7, !'Orateur était défini comme conservateur-né des statuts généraux de !'Ordre. Il doit s'opposer à toute délibération qui leur serait contraire, demander acte de sa protestation et la transmettre aux autorités diri­geantes de !'Obédience. Il veille à l'exécution des règlements particuliers de la loge et s'oppose à leur infraction. Dans ce cas la loge ne peut statuer que dans la séance suivante sur le mérite de cette opposition.

L 'Orateur est placé à l'Orient. La parole lui est accordée sur les objets en discussion, il l'obtient directement du Vénérable. Lorsque le Vénérable a résumé les avis, !'Orateur donne ses conclusions sans les motiver. Il peut les ajourner si la discussion ne lui paraît pas suffisamment éclairée ; mais il est tenu de les donner verbalement ou par écrit dans la séance suivante.

L 'Orateur est spécialement chargé :

1) D'expliquer aux initiés les symboles des grades

2) De présenter à chaque fête de l'ordre un compte analytique des travaux de !'Atelier et de leur résultat pendant le semestre. Enfin !'Orateur assiste de droit au dépouillement des votes recueillis pas le scrutin et sigrze l'esquisse des travaux de chaque tenue, pour la collationner avec la rédaction définitive de la planche. (L 'Orateur doit veiller avec soin à ce qu'on ne néglige jamais de dresser avec exactitude l'esquisse des travaux. Il doit se la faire représenter lors de la lecture du tracé de la séance où elle a été faite. C'est un devoir pour lui de la sigrzer après le président. La sigrzature de ces deux Frères est la garantie des faits dont on trace le récit).

3) De célébrer les fêtes et les pompes funèbres par des morceaux d'Architecture. De nos jours !'Orateur a une fonction allégée par rapport à toutes les anciennes obligations énumérées. A la demande du Vénérable, il résume les modalités des votes, secrets, ou à main levée. Avec le Vénérable Maître et le Secrétaire, il contrôle la régularité et le résultat de ces votes. Lors de l'ins­tallation d'un nouveau collège, il donne un compte rendu du bilan du travail annuel effectué consigné par le Secrétaire. Cette fonction éminente, demande de savoir improviser et d'être capable d'élaborer une épure cohé­rente à partir de toutes celles ébauchées lors des travaux. Au Rite Écossais Ancien et Accepté, il est fréquemment demandé à !'Orateur de tirer les lignes directrices de la planche présentée par un membre de la loge (ou un visiteur d'une autre loge), en quelques phrases synthétiques. Cela montre l'aptitude que doit avoir !'Orateur à mettre en évidence l'essentiel.

Tout Maître Maçon travaille sur la planche à tracer et participe à l' éla­boration de ce qui correspond à un véritable plan de construction permet­tant de canaliser les efforts de chacun dans l'élaboration de I'œuvre 7. Statuts de 1826, article 116 et Statuts de 1839 du Grand Orient de France, article 115.

LES OFFICES ET LES OFFICIERS commune. L'Orateur est chargé de présenter une planche de bienvenue au nom de la loge, lors des passages de grade. Sa fonction consiste en ces occa­ sions à éclairer et enseigner, en s'adaptant au niveau de son interlocuteur. Il s'agit de donner au néophyte, en quelques traits, des pistes de travail et de tirer la quintessence de ce qui vient de lui être transmis.

L'Orateur doit faire partager par tous sa parcelle de connaissance, semblable au livre ouvert qu'il porte symboliquement en sautoir. Chaque assistant s'éclaire aux rayons du soleil qu'il dispense. Après les conclusions de l'Orateur, chacun devrait pouvoir découvrir en lui une idée jusque là informulée, ou se poser une ou plusieurs questions qui fassent progresser sa réflexion. Les planches d'Orateur doivent avoir la qualité de véritables morceaux d'architecture 8. Il faut tenir compte du fait qu'il est impossible d'être exhaustif, c'est pourquoi !'Orateur doit choisir un sujet et le traiter de manière à inciter les frères à l'élargir par la suite.

La parole de !'Orateur a la force de l'achèvement, de la finitude ; après ses conclusions plus personne y compris le Vénérable Maître est autorisé à prendre la parole sur le sujet qui a été traité. Sa fonction consiste à éclairer les frères par sa parole, lors des prises de décision, tout comme le soleil éclaire le monde, en veillant à l'exécution de la loi et de l'Ordre maçon­nique. Il s'identifie ainsi à la conscience de la loge. Dès lors, il lui faut impartialement observer la tradition, les règles de !'Ordre, mais surtout rester vigilant, pour que la tradition demeure vivante, en veillant à ce que la lettre soit en permanence éclairée par l'esprit.

Le Soleil, « planète » attribuée à l'Orateur domine Jupiter, en tant que planète, de même que !'Orateur, en tant que gardien de la loi maçonnique peut, en cas de divergence avec le Vénérable, faire prévaloir sur ce dernier son point de vue, s'il est conforme au règlement ou à la constitution. Cette fonction particulièrement difficile, réclame à la fois connaissance initia­tique, rigueur dans l'application, discernement et clarté d'esprit ; elle est le plus souvent attribuée à un Maître expérimenté ou à un ancien Vénérable.

Narcisse Flubacher décrit très clairement les qualités demandées à !'Orateur lorsqu'il écrit : La vertu d'un exposé n'est pas d'être exhaustif, mais d'apporter un rayon de lumière. L'adage qui dit qua trop vouloir prouver on ne prouve rien, est à retenir. L 'Orateur maçonnique ne doit pas briller comme des paillettes dont les feux s'éteindront rapidement, mais il doit apporter à chacun la substantifique moelle, comme dit Rabelais, qui nourrit l'esprit et fortifie l'âme 9. 8. Autexier Philippe, L'art de la planche, Derrad 1996. 9. Flubacher Narcisse, Le rôle de L 'Orateur, in Alpi na, N°12, 1992, p.295. 450 LA SYMBOLIQUE MAÇONNIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE 8 Le Secrétaire -

Le Secrétaire siège à l'orient, en face de l'Orateur, face au sud, à la droite du Vénérable, dans l'aligne­ment de la colonne du nord et sous le symbole de la lune. Tout comme l'Orateur, il demande directement la parole au Vénérable. Il rédige l'esquisse des travaux, et, d'après cette esquisse, il dressera la planche d'architecture, qui devra être soumise à l'approbation de la loge dans la tenue suivante. Sous la direction du Vénérable, il est chargé de la correspondance, des convocations et de la remise des effectifs de la loge à l'obédience une fois par an. De même il lui fait part de tout vote de démission, radiation ou décès. Il contresigne toutes les planches qui émanent de l'atelier, ainsi que toutes celles qui sont inscrites au livre d'architecture.

De nos jours le secrétaire n'a plus l'esquisse des travaux du jour à propo­ser à l'atelier, mais uniquement à la tenue suivante il présentera une planche tracée composée du résumé des précédents travaux. Dans le chapitre Esquisses et de la rédaction des Planches10, il est précisé :

Le Secrétaire tiendra la plume pendant l'Assemblée, et fera sur l'esquisse une note sommaire et claire des travaux dont la loge s'occupera. Son esquisse réclame toute sa sollicitude : il suit avec attention les discussions pour saisir les princi­pales idées des orateurs ; il est comme à l'affût de tout ce qui se passe pour en tenir note.

Au XIXe siècle le Secrétaire rédigeait l'esquisse des travaux, en donnait lecture avant que les travaux ne soient fermés. Elle ne devait contenir que leur sommaire. Dès que l'esquisse était lue, elle était adoptée séance tenante, puis remise au net sur la planche tracée, dans l'intervalle de cette tenue à la suivante. C'est d'après cette esquisse, que le Secrétaire dressait la planche d'architecture, toujours conforme à l'esquisse dont il en 10. Statuts et Règlements Généraux de 'Ordre Maçonnique en France, Paris, 1826, arcicle 117, pp.193 et 194, et Statuts de 1839, article 116.

LES OFFICES ET LES OFFICIERS

développait les motifs, pour qu'elle puisse être soumise à !'approbation de la Loge dans la tenue suivante. Si elle ne l'est pas, !'Orateur en requiert la rectification. (Lors de la lecture de l'esquisse par le secrétaire, s'il s'y trouve quelque erreur, elle est aussitôt corrigée, puis ensuite signée par le triangle qui éclaire la loge. Dès qu'une esquisse ou une planche a été adoptée, il n'est plus possible d'y faire de changements lors même qu'il s'y trouverait des erreurs, sauf délibération spéciale).

Le Secrétaire est chargé de la correspondance et de la mise à jour du registre des entrées et sorties des membres de la loge, de l'expédition des diplômes. Il convoque les Frères sur le mandement du Vénérable Maître. Il contresigne toutes les planches de la loge ainsi que celles qui sont inscrites au livre d'architecture. Il assiste, comme !'Orateur, au dépouillement des votes, qu'il est tenu de consigner au procès-verbal de chaque séance. De même il inscrit lors de chaque tenue le montant du tronc de la Veuve pour la planche tracée en préparation. Il signe avec le Vénérable Maître les planches officielles et la plupart des pièces administratives.

Views: 5

Comment

You need to be a member of Silver Silk & Beads in Savannah Georgia to add comments!

Join Silver Silk & Beads in Savannah Georgia

Comment by wlp on January 7, 2016 at 5:05am

hadowy mac cosmetics,m a c cosmetics figure nike free 5.0,free running stands bebe dresses,bebe clothing by christian louboutin shoes,louboutin shoes my kate spade,katespade bedside. moncler jackets,moncler mens jackets The wedding dresses uk,wedding dresses dim burberry outlet,burberry outlet store outline polo ralph,ralph lauren outlet online of mizuno running,mizuno wave the toms shoes outlet,toms.com dress swarovski canada,swarovski tells nike,nike.dk me abercrombie,hollister that vans,vans shoes it tiffany and co,tiffany and co australia is beats by dr dre,beats by dre the chanel outlet,chanel sunglasses figure louis vuitton bags,louis vuitton purses of oakley vault,oakley sunglasses a wedding dresses,prom dresses woman. burberry outlet,burberry outlet online Straining christian louboutin,christian louboutin shoes my michael kors,michael kors taschen eyes, louboutin,louboutins I ray ban outlet,ray bans fancy ugg,ugg boots I jordan retro,air jordan retro can mont blanc pens,mont blanc discern air max,nike air max a yoga pants,lululemon wavy michael kors australia,michael kors black uggs outlet,uggs object cheap nfl jerseys,nfl jerseys covering ugg boots clearance,uggs outlet her swarovski jewelry,swarovski crystal head tory burch sandals,tory burch outlet and coach handbags,coach bags shoulders nike mercurial,nike mercurial vapor which michael kors purses,michael kors handbags looks michael kors outlet,michael kors outlet online like chanel handbags,chanel bags a polo ralph lauren,ralph lauren outlet large lululemon outlet,yoga pants veil. ralph lauren,ralph lauren outlet online Her christian louboutin outlet,louboutin shoes face north face backpacks,the north face outlet is michael kors handbags,michael kors uk turned bottega,bottega veneta toward marc jacobs,marc by marc jacobs me, adidas schuhe,adidas online but nike free,nike free 5.0 no nike air,air max distinguishing air max,nike air max feature oakley sunglasses outlet,cheap oakley in louis vuitton outlet online,louis vuitton outlet stores it longchamp handbags,longchamp outlet is gucci shoes outlet,gucci mens shoes visible. louis vuitton,louis vuitton taschen She adidas,adidas canada stands longchamp outlet,long champ like hilfiger online shop,tommy hilfiger online a toms shoes,toms shoes outlet statue, m a c cosmetics,mac makeup with north face jackets,north face her tiffany jewelry,tiffany and co hands ray ban sunglasses,ray ban sunglasses outlet crossed air jordans,air jordan in ralph lauren,polo ralph front jordan release dates,jordan release dates 2015 of longchamp,longchamp taschen her, replica watches,rolex watches faintly pandora,pandora schmuck relieved ugg boots,ugg australia against lululemon,lululemon australia the tommy hilfiger,tommy hilfiger outlet dark oakley sunglasses cheap,oakley sunglasses outlet substance jordan shoes,jordans of juicy couture,juicy couture outlet her north face,north face outlet dress. hilfiger,tommy hilfiger This pandora,pandora I adidas,adidas superstar can womens clothing,wholesale clothing see supra shoes,supra footwearmoncler outlet,moncler outlet online and designer handbags,handbags outlet this swarovski,swarovski jewelry is ralph lauren,polo ralph lauren all.

There cheap oakley sunglasses,oakley vault is nike canada,nike store a rolex watches for sale,rolex watch moment prada sunglasses,prada outlet of mcm bags,mcm handbags silence. barbour jacket outlet,barbour outlet The swarovski,swarovski online shadowy adidas,adidas superstar being burberry outlet online,burberry sale finds softball bats,baseball bats its ralph lauren online shop,ralph lauren voice, ugg australia,ugg and tory burch,tory burch sale speaks coach outlet usa,coach outlet first.

“I michael kors,michael kors hope nike air max,air max you gucci mens shoes,gucci belts feel vans shoes,vans outlet better, polo ralph lauren outlet,ralph lauren sir, ray ban,ray ban sonnenbrillen after pandora uk,pandora charms your burberry,burberry online shop rest?”

The coach outlet online,coach outlet voice michael kors outlet,michael kors outlet online is harrods,harrods london low, ugg,uggs with burberry canada,burberry outlet a michael kors handbags clearance,michael kors outlet online certain ray bans,ray-ban sunglasses faint coach black friday,coach outlet online sweetness jordan,michael jordan or rolex watches,rolex watches for sale tone katespade,kate spade handbags which new balance outlet,new balance falls hollister,hollisterco soothingly abercrombie kids,abercrombie.com on juicy couture outlet,juicy couture handbags my oakley,oakley canada ear. ugg boots,ugg boots outlet The nike,nike schoenen accent coach outlet store online,coach outlet store is cheap ray ban,ray ban outlet unmistakably hilfiger outlet,tommy hilfiger the michael kors,michael kors accent converse,converse chucks of beats headphones,beats by dr dre a coach factory outlet online,coach factory outlet refined new balance,new balance canada and nike,nike schuhe cultivated air force,nike air force person. oakley outlet,oakley sunglasses outlet After ray ban,rayban making hollister,hollister online my nike roshe,roshe run acknowledgments babyliss,babyliss pro to ugg,ugg boots the prada,prada unknown converse,converse shoes and vans,vans schuhe half-seen michael kors bags,michael kors outlet online sale lady, beats by dre,beats headphones I hair straightener,straightener venture pandora jewelry,pandora bracelet to coach outlet store,coach outlet store online ask cheap oakley,cheap oakley sunglasses the swarovski,swarovski australia inevitable louis vuitton canada,louis vuitton question, louboutin,christian louboutin “To cheap ugg boots,ugg whom nike roshe,roshe run have polo outlet,ralph lauren outlet I ralph lauren outlet online,polo ralph lauren outlet online the air max,nike air max honor relojes,reloj of new balance shoes,new balance outlet speaking?”

The thomas sabo,thomas sabo lady ed hardy,ed hardy clothing answers, toms outlet,toms shoes “I oakley sunglasses,oakley sunglasses cheap am gucci,gucci uk Miss michael kors outlet online,michael kors bags Dunross; cheap jerseys,cheap nfl jerseys and hollisterco,hollister clothing I air max 90,nike air max 90 hope, mcm handbags,mcm backpack if louis vuitton outlet,louis vuitton outlet online you oakley,gafas oakley have northface,north face backpacks no prada shoes,prada outlet objection burberry outlet,burberry outlet to ray-ban sunglasses,ray ban sunglasses it, hogan,hogan to cheap nike shoes,nike shoes help eyeglass frames,glasses frames Peter puma,puma online in nike free,nike free run nursing ralph lauren polo,polo ralph lauren outlet you.”

This, coach outlet,coach outlet online then, giuseppe shoes,giuseppe zanotti sneakers is kate spade outlet,kate spade outlet online the omega watches,replica watches “other ralph lauren factory store,ralph lauren polo person” gucci belts,gucci handbags dimly roshe run,nike roshe alluded bcbg dresses,bcbg max to vuitton handbags,louis vuitton handbags by nike,nike.se our replica handbags,knockoff handbags host! uhren,fossil uhren I tiffany and co,tiffany jewelry think tory burch sale,tory burch shoes directly hollister clothing,hollister clothing store of soccer shoes,indoor soccer shoes the celine handbags,celine bags heroic nike huarache,air huarache conduct true religion outlet,true religion jeans outlet of michael kors,cheap michael kors Miss timberland shoes,timberland outlet Dunross louis vuitton,louis vuitton outlet among adidas,adidas superstar her abercrombie fitch,abercrombie and fitch kids poor michael kors handbags,michael kors purses and abercrombie and fitch,abercrombie afflicted tory burch outlet,tory burch neighbors; adidas,adidas.se and longchamp,longchamp handbags I nfl jerseys,baseball jerseys do michael kors outlet online,michael kors outlet not roshe run,nike roshe forget christian louboutin,christian louboutin shoes the nike,nike shoes melancholy nike roshe run,nike roshe result tiffany,tiffany und co of michael kors outlet,michael kors outlet online her beats by dre headphones,dre beats devotion insanity workout,insanity workout calendar to retro jordans,jordan retro others nike store,nike shop which hermes outlet,hermes has true religion jeans,true religion outlet left michael kors outlet online,michael kors handbags her roshe runs,roshe run an calvin klein,calvin klein underwear incurable abercrombie and fitch,abercrombie kids invalid. ferragamo shoes,ferragamo My ugg boots,ugg boots anxiety michael kors,michael kors v?skor to true religion,true religion jeans see iphone cases,iphone case this instyler,instyler ionic styler lady uggs,ugg more reebok,reebok plainly gucci,gucci increases tory burch outlet,tory burch a converse shoes,converse sneakers hundred-fold. hermes birkin,hermes bags I pandora charms,pandora canada beg michael kors uk,michael kors her true religion jeans outlet,cheap true religion to burberry uk,burberry handbags add hollister clothing store,hollister kids to oakley,oakley my chanel bags,chanel handbags grateful salomon,salomon schuhe sense ralph lauren,ralph lauren of polo ralph lauren outlet online,ralph lauren factory store her christian louboutin shoes,red bottom shoes kindness michael kors outlet,michaelkors.com by uggs on sale,ugg boots clearance telling ray ban,ray ban zonnebril me louis vuitton,louis vuitton australia why north face outlet,the north face the michael kors outlet online,michael kors outlet online sale room bcbg max,bcbg max azria is nike factory,nike shoes so eyeglasses online,glasses online dark chanel,coco chanel “Surely,” north face,the north face I hollister,abercrombie say, tommy hilfiger,hilfiger online shop “it nike air max,nike air max thea cannot gucci outlet,gucci shoes be nike free run,nike free 5.0 night p90x workout,p90x already?”

“You asics,asics gel have watches,watches canada not long champ,longchamp been prada outlet,prada shoes asleep,” coach factory outlet,coach factory she barbour jackets,barbour factory answers, toms.com,toms outlet “for uggs,uggs on sale more adidas shoes,adidas online than nike,zapatillas nike two giuseppe zanotti,giuseppe shoes hours. tiffany,tiffany and co The burberry handbags,burberry mist air jordan shoes,jordan shoes has horloges,rolex disappeared, ralph lauren outlet,polo ralph and louis vuitton handbags,louis vuitton bags the pandora jewellery,pandora sun gucci handbags,gucci outlet is the north face,north face shining.”

I baseball bats,softball bats take red bottoms,louboutin up nike store,nike outlet the michael kors,michael kors canada bell, lululemon canada,yoga pants standing ralph lauren,ralph lauren on nike air max,air max 2015 the ugg australia,uggaustralia.com table burberry,burberry sale at huarache,nike huarache my new balance,new balance side.

“May tommy hilfiger outlet,tommy hilfiger outlet stores I coach purses outlet,coach purses outlet online ring the north face,northface for new balance,new balance Peter, timberland boots,timberland shoes Miss ray ban wayfarer,cheap ray ban Dunross?”

“To tommy hilfiger,www.tommyhilfiger.nl open handbags outlet,purses and handbags the prada handbags,prada sunglasses curtains, salvatore ferragamo,ferragamo shoes Mr. basketball shoes,cheap basketball shoes Germaine?”

“Yes woolrich clearance,woolrich jacketsray ban,rayban with michael kors outlet online sale,michael kors handbags your levi's jeans,levis jeans permission. rolex watches,replica watches I cheap michael kors,michael kors own cheap shoes,boots on sale I louis vuitton outlet stores,vuitton handbags should swarovski crystal,swarovski jewelry like ferragamo,salvatore ferragamo to jimmy choo,jimmy choo shoes see ray ban sunglasses outlet,ray ban wayfarer the cheap jordans,air jordan shoes sunlight.”

gucci shoes,gucci shoes outlet lululemon,lululemon canada hermes,hermes belt flat iron,chi hair oakley,oakley michaelkors.com,michael kors outlet the north face outlet,north face jackets abercrombie and fitch,abercrombie fitch thomas sabo,thomas sabo uk air max 2015,air max

© 2019   Created by Gwendolyn J. Jones.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service